«

»

065 – Anges

Ce message vibratoire fait partie d’un ensemble montant crescendo sur le blog http://messagersdelun.fr/. Vous pouvez le diffuser à condition qu’il n’y ait aucune modification, sans oublier cet avertissement. Merci.
—————————–

Une vibration dans les oreilles, comme une note tenue. Un fil se tend de part et d’autre horizontalement devant et au-dessus de moi, comme une corde.  Des angelots (?) s’affairent pour déployer et tendre cette corde : des rires et beaucoup de joie pétillante, de l’animation, une effervescence comme pour les préparatifs d’une fête. La corde est maintenant tendue et je comprends que ça va être musical : ils règlent la tension.

Puis ils installent par multiplication magique et instantanée d’autres cordes parallèlement, ce qui forme un plafond de cordes, une sorte de harpe horizontale ? Je comprends qu’ils vont donner un concert : ils sont tellement joyeux de cet évènement qu’ils sont en train de préparer, tellement excités et affairés que leur joie intérieure déborde largement : je comprends que ce sera une surprise pour nous.

 

Ils jouent.

J’entends dans ma tête comme des vibrations… de silence : des silences plus ou moins doux, plus ou moins denses, plus ou moins ténus, cotonneux, brumeux…des fluides presque transparents, des pizzicati  blancs  comme des points mats répétés, des voluptueux qui montent et descendent en courbes alanguies et des tenus longs et élevés qui forment la « toile de fond » …c’est absolument Magnifique, tellement surprenant et apaisant…

J’ai bien du mal à transcrire et je pense à cette légende à propos du « blanc » en langage inuit : il y aurait une centaine de mots pour le désigner, tellement pour les esquimaux il existe de valeurs et variations de blancs perceptibles avec les neiges et les glaces et la lumière vibrant dedans. Là, c’est avec le silence : ils déploient ce qui me semble être une infinité de silences bien différents : une découverte pour moi : ils le savent et se réjouissent de la surprise qu’ils viennent de m’offrir : leur joie est manifeste : et la mienne donc !

Je suis subjuguée mais j’ose demander un bis et comment vous décrire ça…une balade entre hauts sommets enneigés et nuages avec différentes matières, lumières,  transparences, reflets et reliefs…et le tout dans une douceur, un calme si habité de tant de modulations…je suis si émue…j’aimerais tant vous les faire écouter, vous faire parvenir ces sons de silence : inouïs est le mot !

Ils sont ravis et rient de me voir embarrassée à l’idée de devoir transmettre ce concert : je comprends bien que mon embarras les amuse.

Je comprends aussi qu’ils souhaitaient me remercier de mon « travail » de canal et passer un message :

« Ecoutez-nous, nous sommes là.

Prenez des moments de ce que vous appelez « silence » et qui est tellement réducteur et laissez-vous porter par toutes les nuances et subtilités qu’il recèle. Déployez vos perceptions : attendez-vous à entendre différentes variations et vous les percevrez.

Attendez-vous à un concert, une symphonie ou une musique de chambre et vous les entendrez.

Ouvrez vos écoutilles, nous y pétillons, nos silences vous raviront.

Voilà, c’était notre message « en musique », notre cadeau de ce jour.

Vous l’offrir a été une joie ! »

Ils sourient avec espièglerie, saluent et disparaissent.

Reçu le 4 avril 2014

2 Commentaires

  1. Sophie Marie

    Cela me fait plein de frissons délicieux d

    1. Sophie Marie

      Cela me fait plein de frissons délicieux dans le corps, c’est tellement charmant, frais et léger!…et ne vous « inquiétez » pas, vous l’avez magnifiquement retranscris grace à la comparaison avec le blanc!…et grace à vous, nous pouvons ressentir ce qu’ils vous ont transmis…Merci à ces anges musiciens du silence et dorénavant je l’écouterai avec une autre oreille!…merci à vous!

Les commentaires sont désactivés.

«

»